La question laïque : une perspective internationale

La journée se tiendra à l’université de Picardie Jules Vernes, Logis du Roy, Amiens, le 21 octobre 2016.

CAREF et IEFR.

Organisation : Ismail Ferhat, Alain Maillard et Bruno Poucet.

2016-iefr-caref-laicite-prog-p-1

Le CAREF a organisé le 4 décembre 2015 une journée d’études portant sur « École publique, religion et laïcité ». Devant le succès de la manifestation (fait en partenariat avec l’ESPE, l’IEFR et ayant réuni près de 120 participants), Le CAREF entend poursuivre sa réflexion sur la laïcité scolaire, en l’élargissant à une approche internationale. C’est la raison pour laquelle, deux des membres du CAREF (I. Ferhat et B.Poucet) ont organisé avec A. Arredondo et F. Agosta un symposium au congrès International d’Histoire de l’éducation (ISCHE) à Chicago à l’été 2016. Un « standing working group » (groupe de recherche international « History of laic education : concepts policies et practices in the world ») est depuis ce congrès mis en place pour 5 ans – sous la responsabilité d’Adelina Arredondo (Mexique), de Bruno Poucet (France) et de Félicitas Acosta (Argentine). Un point d’étape est donc fait en octobre 2016 sous forme d’une table ronde d’ampleur plus restreinte que la journée d’études sous le patronage de l’IEFR.

La laïcité, vue comme une spécificité irréductible du « modèle politique français » (Pierre Rosanvallon), a été en effet appliquée ailleurs. Ces exemples d’application concernent notamment les pays de culture latine (Amérique latine, péninsule ibérique) où les conflits ont été historiquement nombreux entre États et Églises. De même, l’Afrique de l’Ouest francophone est marquée par le paradoxe d’une stricte laïcité publique et d’une forte religiosité populaire.

À partir de ces trois situations culturellement, géographiquement et politiquement différentes, la notion de la laïcité sera interrogée dans une perspective résolument comparatiste. Est-elle un principe transnational et « exportable »? Quels compromis avec les réalités locales ont été élaborés ? Cette tension entre idéal universaliste et la nécessité de composer avec des systèmes éducatifs différents- et changeants- sera au cœur de cette table ronde.

PROGRAMME

9h00 – Accueil des participants.

9h30 – Introduction de la journée par Bruno Poucet, directeur du CAREF., aux côtés de Charles Coutel, directeur de l’IEFR.

1ère partie : Les genèses comparées de la laïcité scolaire
Présidence : Ismaïl Ferhat

10h00 – Adelina Arredondo (Universidad autonoma del Estado de Morelos), « Les Politiques publiques sur l’éducation laïque en France et Mexique (1792-1917) ».

10h30 –  Alain Maillard (UPJV), « Laïcité et anticléricalisme en France au XIXe siècle : le tourment de l’infini et la question de la  sécularisation ».

11h00 – Débat et pause

11h30 – Olivier Rota (Université d’Artois) « Penser les relations entre État et religion dans le judaïsme » .

12h00 – Alain Panéro (UPJV) : « La loi française de 2004 : en-deçà de la querelle des signes, la querelle entre deux théories de l’interprétation des signes ».

12h30 – Pause-Repas

2ème partie : La laïcité dans tous ses États : une perspective contemporaine
Présidence : Julien Cahon

14h00 – Ismaïl Ferhat (UPJV) : « Laïciser les usagers de l’école ? Une mutation de la question laïque (1989-2004) ».

14h30 – Sarah Croché (UPJV), « Entre science et foi – quel régime de vérité ? Y-a-t-il nécessairement conflit ? L’exemple des intellectuels musulmans sénégalais ».

15h00 – Bruno Poucet (UPJV), « Retour sur la question laïque : une approche française de la situation mexicaine ».

15h30 – Débat

16h00 – Julien Cahon (UPJV) – Conclusions

 


Vous aimerez aussi...