Deux personnalistes en prise avec la modernité : Jacques Maritain et Emmanuel Mounier

Charles Coutel et Olivier Rota (dir.),

Deux personnalistes en prise avec la modernité : Jacques Maritain et Emmanuel Mounier

Arras, Artois Presses Université, « Etudes des Faits Religieux », 2012, 144 p.

CC OR Maritain Mounie

Quatrième de couverture

« Figures éminentes de la pensée catholique du XXe siècle, Jacques Maritain (1882-1973) et Emmanuel Mounier (1905-1950) ont participé au renouveau catholique des années trente à cinquante. Héritiers tous deux, à leur façon, de l’humanisme chrétien, Maritain et Mounier défendaient une religion plus intériorisée et plus libre que nombre de leurs contemporains. Membres d’une même famille de pensée, opposée aux égarements individualistes, collectivistes
et autoritaires de leur temps, les deux hommes ont appelé à la fondation d’une cité personnaliste et pluraliste, inspirée par un humanisme incarné, libérateur et réconciliateur, enraciné dans la révélation chrétienne et orienté par elle.

Tenants d’une philosophie de grand air, Maritain et Mounier se sont
employés à produire une pensée hospitalière des interrogations charriées par la modernité. Capables de lire l’Évangile partout présent et agissant, ils se sont employés à distinguer culture et religion, politique et religion, ce qui les imposait pour un premier numéro de la collection « Etudes des Faits Religieux ». »

Sommaire

Cultures et héritages religieux : la démarche de l’Institut d’Etude des Faits Religieux

Charles Coutel et Olivier Rota, Introduction au volume

I) Autour de Jacques Maritain

René Mougel, « Jacques maritain et la déclaration universelle des droits, 1948 »

Michel Fourcade, « Peut-on parler d’école maritainienne ? Le maritainisme dans la grande famille des thomismes »

Olivier Rota, « Dépasser le conflit moderne entre art et morale »

Olivier Rota, « Jacques Maritain, une « révolution contemplative » »

II) Autour d’Emmanuel Mounier

Jean-François Petit, « Des défis à la suite d’Emmanuel Mounier »

Charles Coutel, « Mounier, lecteur de Péguy »

Didier Da Silva, « Refaire le personnalisme actualité d’un homme, pertinence d’une idée »

III) Prolonger la réflexion

Charles Coutel, « Pardonner : une approche personnaliste »

IV) Le personnalisme dans les textes : deux extraits

Premier extrait Jacques Maritain : « Trois réformateurs. Luther, Descartes, Rousseau » (1925)

Second extrait Emmanuel Mounier : « Le personnalisme » (1949)

Charles Coutel et Olivier Rota, « Quelques mots de conclusion »


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search