L’enseignement du fait religieux dans le monde anglo-saxon

L’enseignement du fait religieux dans le monde anglo-saxon. Le 9 décembre 2011 à l’Université Charles-de-Gaulle Lille III, Maison de la Recherche, salle 020, de 14h à 17h.

EFR anglo

Une journée d’étude sera consacrée à l’enseignement des faits religieux dans les systèmes d’éducation de certains pays de l’aire anglophone et plus spécifiquement la République d’Irlande, l’Angleterre, l’Ecosse. D’un pays à l’autre, la place de l’enseignement du fait religieux dans l’éducation diverge selon qu’il s’agit d’enseignement confessionnel obligatoire ou d’enseignement sécularisé. Le défi de notre société est de penser à un enseignement des faits religieux qui participerait à la paix sociale dans une société plurielle, aux confessions multiples et aux systèmes de pensées variés comme l’agnosticisme, l’athéisme, l’humanisme et le marxisme.

Il conviendra de proposer des définitions du « fait religieux » dans ces pays. Dans son rapport, Régis Debray propose de définir un fait comme suit : « Un fait de psychologie collective, d’ordre mental, mais ayant acquis en chemin une dimension totalisante, en affectant réellement un espace social, des comportements individuels et des formes d’organisation collective…. Trois critères pour accéder à une incontestable factualité : le volume, la longue durée, l’existence d’empreintes » . Si le « fait » est souvent associé à l’observation scientifique et à la raison, le « religieux » serait élevé à l’impalpable et au sentiment. Mais cette définition est d’autant plus discutable que des problèmes de terminologie et de traduction se présentent lorsqu’il est question de l’aire anglophone. Il sera intéressant de présenter d’autres conceptions du « fait religieux » et de proposer des équivalences en anglais, peut-être autres que « religious phenomena ».

Le traitement scolaire et universitaire des faits religieux est lié aux spécificités des histoires politiques et religieuses de chaque pays. Des incursions dans le passé permettront une analyse de l’évolution de l’enseignement des faits religieux et de leur impact dans la société actuelle. En effet, ces études explorent le lien entre enseignement des « faits religieux », sécularisation et pluralisation de la société, ce qui entraîne une redéfinition des rapports religion, pouvoir politique et société. C’est pourquoi nous nous pencherons sur les relations complexes entre Eglises et Etat, temporel et spirituel, foi et raison, profane et sacré…autant d’éléments qui mettent en perspectives sphères publique et privée.

Les communications mettront en lumière les points communs, les divergences et les spécificités de ces différents pays afin d’éclairer notre réflexion sur l’enseignement des faits religieux face à la pluralisation. Il s’agira aussi d’aborder des problématiques qui viendront nourrir notre réflexion sur le débat sur la laïcité en France.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search