Mot du nouveau directeur de l’IEFR

Chères et chers collègues,

L’Assemblée générale de l’IEFR qui s’est tenue à l’université d’Artois le 24 juin dernier m’a élu à la direction de notre institut. Il est de coutume que le nouveau directeur salue le travail de son prédécesseur. Mais il s’agit, pour moi, bien plus que de sacrifier à une telle coutume : c’est un honneur ! Je tiens en effet à remercier très chaleureusement Charles Coutel, l’intellectuel, le professeur et l’ami, pour le rôle fondamental qu’il a exercé dans la création, le développement et l’animation de l’IEFR. Je le sais prêt – et j’escompte d’ailleurs bien là-dessus – à poursuivre ce compagnonnage qui a permis à l’Institut d’être ce qu’il est et de rayonner dans toute la région, mais aussi sur un plan national et européen.

Mon élection à la direction se place donc dans un esprit de continuité et de fidélité : l’IEFR, c’est avant tout une approche pluridisciplinaire et non confessionnelle des questions, des objets et des faits religieux, à travers un travail collaboratif, en équipe.

Il s’agit de continuer à croître, à susciter des projets, à encourager les propositions, à s’ouvrir aux jeunes recherches, notamment de doctorants.

Je compte sur chacun d’entre vous, car l’IEFR, c’est d’abord vous tous !

Bon été !  

Xavier Boniface, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Picardie Jules Verne.


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search