L’édito du 22 août 2016

2016-2017. Les trois défis de l’IEFR

En nous souhaitant à tous une excellente rentrée, la direction de l’IEFR tient à rappeler les trois défis que nous entendons relever cette année.

Notre premier défi sera d’abord de travailler au développement et à la consolidation de l’IEFR, sur le plan régional. Il nous faut nous réjouir des liens solides qui nous relient avec les établissements et les centres de recherche de notre région. Des colloques et des publications nombreuses et reconnues marquent déjà cette collaboration. Des initiatives sont programmées avec Amiens, Lille et Artois, comme l’a décidé notre dernière assemblée générale. Il nous faut toujours mieux expliquer l’originalité de notre démarche scientifique. C’est le premier défi.

Ensuite, réussissons notre développement national et international. Nos partenaires nationaux (IESR et IPRA) seront sollicités pour des initiatives communes : dès à présent, une journée sur l’approche pluridisciplinaire des questions religieuses est programmée pour le premier trimestre 2017. De même, l’IEFR sera présent à Bologne en décembre prochain pour une rencontre européenne. C’est le second défi.

Enfin, nous nous tenons à la disposition du ministère, en accord avec notre conseil scientifique et nos partenaires institutionnels, pour animer des projets de formation des ministres cultuels et dans la formation des maîtres. Notre IEFR se veut non-confessionnel : c’est la condition pour mettre ses expertises au service de tous, croyants ou non-croyants. Troisième défi donc.

Bonne rentrée à tous !

Charles Coutel

le 22 août 2016


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search