Sculptures polymatérielles du Moyen Âge et de la Renaissance en Europe et dans le bassin méditerranéen

Camille Ambrosino, Federica Carta, Philippe Sénéchal (dir.), Sculptures polymatérielles du Moyen Âge et de la Renaissance en Europe et dans le bassin méditerranéen, Campisano Editore, 2024, 176 p.

Présentation

Cet ouvrage s’intéresse aux sculptures du Moyen Âge et de la Renaissance réalisées avec l’emploi conjoint de plusieurs matériaux et techniques, offrant ainsi l’opportunité de croiser les champs de recherche sur la matérialité. Le livre entend offrir de nouvelles perspectives sur la polychromie, ses modalités d’application et ses effets attendus sur le spectateur. L’usage extensif par les historiens de l’art de photographies en noir en blanc, une exaltation idéologique de la blancheur et, fréquemment, le mauvais état de conservation des œuvres ont durablement biaisé notre perception de ces sculptures. Des restaurations, des enquêtes d’archives et des campagnes photographiques permettent une approche nouvelle, qui ne se limite pas à l’ana- lyse technique mais prend en compte les aspects liturgiques, théologiques et anthropologiques. L’enquête aborde des œuvres insignes réalisées dans la France méridionale, en Italie centrale, dans le royaume de Naples, en Espagne et au Portugal, et ce sur la longue durée, du XIIIe au début du XVIIIe siècle. À côté des sculptures réalisées dans des matériaux souvent précieux par des maîtres célèbres tels que Nicola et Giovanni Pisano, Tino di Camaino ou Luca della Robbia sont examinés des objets de dévotion ou de procession plus modestes, issus d’ateliers moins prestigieux, mais témoignant d’une inventivité et d’une efficacité stupéfiantes.

Sommaire

Introduction, Philippe Sénéchal

Quand le verre s’incruste dans le marbre : l’autel du Sauveur de l’ancienne abbatiale de Gellone (Saint-Guilhem-le-Désert, Hérault, France), Géraldine Mallet

Nicola and Giovanni Pisano in Colour: On ‘Seeing White’ and the Classical Canon, Luca Palozzi

Objet d’art – objet signifiant. Sur le passage de la structure matérielle, à un nouveau langage visuel dans la sculpture dévotionnelle de la Vierge à l’Enfant, entre France, Italie et Espagne, Anna M. Migdal

– Matière, lumière, couleur. Orsanmichele, des arts mineurs à la sculpture monumentale, Camille Ambrosino

– Artistes, couleurs, style : polychromie dans la sculpture napolitaine (XIVe-XVe siècle), Nicolas Bock

– Le Christ en croix de l’église Saint-Jean-l’Évangéliste de Najac, Aveyron. De l’étude de cas aux perspectives de recherche sur la matérialité en conservation-restauration, Marianne Giletti

Entre polymatérialité et unité de surface : Luca della Robbia et le décor en terre émaillée, Federi- ca Carta

– Pursuit of a Durable Lustre: Gilding and third firing of glazed terracotta in Central Italy (c. 1480-1530), Zuzanna Sarnecka

– The polymateriality of clothed images of the Virgin in Early Modern Portugal, Diana Pereira



Citer ce billet
Olivier Rota (2024, 17 avril). Sculptures polymatérielles du Moyen Âge et de la Renaissance en Europe et dans le bassin méditerranéen. Institut d'Étude des faits religieux. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/w882

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search