Dieu vulnérable ? Dieu tout-puissant ?

Organisation : Benoît de Baenst, Talitha Cooreman-Guittin, Paulo Rodrigues, Pascaline Turpin, Catherine Vialle

Lieu : Université Catholique de Lille, Faculté de Théologie

Date : 13 et 14 juin 2024

Inscription obligatoire sur : https://www.billetweb.fr/dieu-vulnerable-dieu-tout-puissant

Présentation

Scandale pour les uns, richesse pour les autres, la vulnérabilité continue de faire débat. Après avoir questionné successivement la vulnérabilité de l’humain, de l’animal et de la nature, le groupe thématique de recherche (GTR) de la Faculté de Théologie de l’Université Catholique de Lille s’attelle à la question ultime et redoutable de la vulnérabilité de Dieu.

Les travaux du GTR ont montré que la vulnérabilité – notion polysémique aux contours toujours flous – en tant que condition essentielle de la créature, ne se laisse pas uniquement penser à l’aune de la blessure, mais aussi à la lumière de la catégorie de la relation, dans l’ouverture même à l’autre et au Tout Autre. E. Levinas l’écrivait déjà en 1986 : « Seul un moi vulnérable peut aimer son prochain1. » Si donc l’amour humain n’émerge que sur le fond commun de la vulnérabilité, lieu de tissage des relations, comment dès lors articuler la vulnérabilité de la créature et la bonté de Dieu ? « Ce qui est faiblesse de Dieu est plus fort que les hommes » écrivait déjà saint Paul aux Corinthiens (1 Co 1, 25). Loin d’affirmer une quelconque vulnérabilité humaine en Dieu, ce verset pointe du doigt une thèse singulière : si, dans l’histoire, Dieu se manifeste parfois faible, la modalité de cette « vulnérabilité » est telle qu’elle apparaît toujours plus combattive que la force des hommes. Pour Paul, il semble clair que la vulnérabilité de Dieu n’évacue en rien sa toute-puissance, au point que le discours de Paul sur la faiblesse (passagère) en Dieu ne viserait qu’à renforcer sa souveraineté. Est-il possible de sortir de l’aporie en équilibrant vulnérabilité et toute-puissance en Dieu ? Quelles seraient alors les conditions d’une authentique reconnaissance de la vulnérabilité divine ? Pouvons-nous parler et penser un Dieu « vulnérable » ? La toute-puissance divine s’oppose-t-elle nécessairement à la vulnérabilité de Dieu ?

Voilà quelques questions à partir desquelles les organisateurs ouvrent un espace de réflexion. L’enjeu est de taille, car nos représentations de Dieu modèlent notre agir. Affirmer un Dieu « tout puissant » ou un Dieu « vulnérable » implique des praxis divergentes. Dans ce colloque, nous voudrions explorer l’hypothèse d’une vulnérabilité divine et en évaluer les conséquences. Car si Dieu est tout à la fois vulnérable et parfait, ne serions-nous pas alors appelés à être à son image, vulnérables et parfaits ?

Programme

Jeudi 13 juin 2024

Perspectives biblique

9h30 Accueil et introduction : Patrick Scauflaire (Université Catholique de Lille, Recteur), Paulo Rodrigues (Université Catholique de Lille, Doyen de la Faculté)

9h45 « Penser la vulnérabilité de Dieu à partir de l’Ancien Testament ? », Catherine Vialle (Université Catholique de Lille)

10h15 « Paul et la vulnérabilité : “ Car lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort ” (2 Co 12,10b). », Serge Holvoet (Université Catholique de Lille)

10h45 Echanges

11h05 Pause

Perspectives de terrain

11h30 « Dieu peut-il apprendre ? Et de qui ? », Francois Odinet (Facultés Loyola Paris)

12h00 « Un Dieu handicapé ? à partir de Nancy Eiesland », Talitha Cooreman-Guittin (Université de Fribourg, Suisse)

12h50 Déjeuner

Perspectives de terrain

14h30 « Christus viator quia comprehensor, Thomas d’Aquin le balthasarien », Charles Rochas (Université Catholique de Lyon)

15h00 « Perspectives orthodoxes sur la vulnérabilité », Petre Maican (Institute of Eastern Christian Studies, Radboud University, Pays-Bas)

15h30 Pause

16h00 « Dieu vulnérable à partir de J. Moltmann », Michel Castro (Université Catholique de Lille)

16h30 « Against a vulnerable God », Pia Matthews (St Mary’s University, Londres)

17h00 Echanges

Vendredi 14 juin 2024

Dieu tout-puissant ?

9h30 « La toute-puissance absolue chez Saint Pierre-Damien », Pascaline Turpin (Université Catholique de Lille)

10h00 « Pourquoi et comment confesser Dieu comme tout-puissant ? », Marc Vial (Université de Strasbourg)

10h30 Pause

11h00 « Le tout-puissant peut-il être vulnérable ? En dialogue avec Paul Ricoeur et Karl Barth », Pedro Valinho Gomes (Université Catholique de Lille)

11h30 Echanges

14h00 « Immutabilité et offense chez Albert Chapelle », Benoît de Baenst (Université Catholique de Lille)

14h30 « Dieu vulnérable face au mal chez Adolphe Gesché », Paulo Rodrigues (Université Catholique de Lille)

15h00 Pause

15h30 « Whitehead, la pensée du procès et la dépendance de Dieu au monde », Philippe Gagnon (Université Catholique de Lille)

16h00 Echanges

16h30 Conclusion du colloque, Benoît de Baenst (Université Catholique de Lille)



Citer ce billet
Olivier Rota (2024, 22 mai). Dieu vulnérable ? Dieu tout-puissant ? Institut d'Étude des faits religieux. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11p3g

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search