La vulnérabilité de l’animal en question

Marie Pelé et Catherine Vialle, La vulnérabilité de l’animal en question, Paris, Editions du Cerf, 2024, 272 p.

Cet ouvrage est publié avec le soutien de l’IEFR, de la Commission Recherche de l’Université Catholique de Lille et de la Fondation de la Catho de Lille.

Présentation

Les animaux sont-ils victimes ou aussi sujets de droit ? Quels regards pouvons-nous porter sur les animaux en relation ? Dans quelle mesure les animaux peuvent-ils être considérés comme images de Dieu ?

Voici les trois grandes questions abordées dans cet ouvrage résolument interdisciplinaire.

Tour à tour, l’exégèse biblique, la philosophie et la théologie, mais aussi le droit animalier, l’éthique animale, l’histoire, l’éthologie et les sciences biologiques sont convoquées pour nourrir la réflexion sur la vulnérabilité animale.

La première partie du livre affronte le drame de la souffrance animale et la prise en compte de la douleur des animaux à travers l’histoire, depuis l’Antiquité et jusqu’à nos jours. La deuxième partie traite des animaux en relation : entre eux, avec nous et avec les autres composantes de leur environnement, y compris les végétaux et les minéraux. La troisième et dernière partie s’appuie sur la Bible, ouvre la réflexion à une dimension véritablement théologique et invite à penser à nouveaux frais le soi-disant anthropocentrisme judéo-chrétien.

Sommaire

INTRODUCTION. Vulnérabilités du vivant II. La vulnérabilité de l’animal en question

PREMIÈRE PARTIE. LES ANIMAUX, VICTIMES OU SUJETS DE DROIT ?

Éric Baratay, La prise en compte de la douleur animale, une lente histoire, XVIIe-XXIe siècle.

Didier Luciani, Les lois de protection des animaux dans la bible et dans la tradition juive

Aloïse Quesne, De la sensibilité à la vulnérabilité animale : le statut juridique de l’animal en France et ses perspectives d’évolution

Pierre De Martin De Viviés, L’animal justiciable

Philippe Gagnon, Une voie moyenne entre les discours sur la “souffrance” des animaux et leur réduction au statut de biens meubles

Malik Bozzo-Rey, L’utilitarisme permet-il nécessairement de défendre la cause animale ?

Cédric Sueur et Marie Pelé, La vulnérabilité de l’animal de laboratoire : considérer l’agentivité animale pour améliorer la recherche en éthologie et en neurosciences

DEUXIÈME PARTIE. QUEL(S )REGARD(S) SUR LES ANIMAUX EN RELATION ?

Marie Pelé et Cédric Sueur, L’animal est-il sensible à sa propre vulnérabilité et à celle de ses congénères ?

Catherine Vialle, L’animal et la chute : en quoi le fait que la chute arrive par la faute d’un animal, un serpent, a-t-il de l’importance ?

Sébastien Doane, “Même les bêtes sauvages se tournent vers toi” : vulnérabilité animale en Joël 1-2

Cathy Leblanc, Petite approche philosophique des émotions, la part commune : de l’être humain à l’animal

Cédric Devigne, Perte de biodiversité : observations à l’échelle mondiale & actions à l’échelle locale

TROISIÈME PARTIE. LES ANIMAUX, IMAGES DE DIEU ?

Jacques Descreux, “Digne est l’agneau égorgé de recevoir la puissance !” (Ap 5, 12)

Jean-Marc Moschetta, Vulnérabilité animale et vulnérabilité du christ, de l’enfant de la crèche à l’agneau immolé

 

 



Citer ce billet
Olivier Rota (2024, 23 mai). La vulnérabilité de l’animal en question. Institut d'Étude des faits religieux. Consulté le 13 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/11pmu

Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search