Foi, religion et sacré dans la Grande Guerre

Xavier Boniface et François Cochet (dir.), Foi, religion et sacré dans la Grande Guerre, Arras, Artois Presses Université, coll. « Etudes des Faits Religieux », 2014.

F R et sacré GG

Cet ouvrage collectif porte sur les représentations de nature religieuse et les croyances des soldats et des civils de la Grande Guerre. Ces sentiments, leurs expressions et leurs évolutions, très divers, vont de la foi encadrée par une Église jusqu’aux superstitions, mais ils peuvent aussi s’appliquer aux déclinaisons séculières de la foi, celles en la patrie ou en la victoire, qui convergent d’ailleurs avec la foi en Dieu. Quelle place occupe alors la religion dans le conflit : y a-t-il une « religion de guerre », qui irait jusqu’à une « guerre de religions », ou bien seulement des religions en guerre, qui se sont adaptées au conflit ? Quant au sacré, il exprime une sorte d’élévation symbolique, qui consiste à « donner du sens au profane », à la guerre et aux sacrifices qu’elle entraîne. De manière allégorique, voire quasi mystique, il permet de dépasser, par des signes et des symboles, les horreurs et les souffrances du conflit, et de légitimer la lutte, d’où des formules comme « l’union sacrée » ou « la voie sacrée ». En cela, la sacralisation a sa place dans les sociétés contemporaines, malgré – ou à cause de – leur sécularisation.

Recensions dans La Croix, 7 janvier 2015 :


Vous aimerez aussi...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search